Zaftigs à Brookline, MA

13 September 2014 • Mes adresses gourmandes

  • Le bar
  • le menu
  • Chips de pain et Humus
  • La carte des sandwichs
  • Reuben et salade de pommes de terre
  • Reuben sandwich
  • Le restaurant
  • La devanture

 

Je sors sans doute de nul part mais je n’avais jamais mangé de Reuben ! Quelle ne fut pas ma surprise dès que j’ai dégusté ce sandwich hors du commun. J’en salive encore…

Un Reuben, c’est du pain de seigle toasté avec du beurre, du corned beef, de la choucroute, du “swiss cheese” fondu et une sauce russe. Ce mets est servi principalement dans les Delicatessen ou Deli. Il m’est très difficile de définir ce qu’est un Delicatessen aux USA mais le choix de l’appellation n’est pas anodin. La nourriture servie dans les différents lieux que j’ai fréquenté était délicieuse. Dans le quartier de Brookline, à Boston, où je vis, c’est un restaurant où l’on sert de la gastronomie juive américaine, où l’on respecte les principes culinaires Kosher.

Revenons à notre Reuben… Les origines de ce sandwich sont discutées. Ils y a trois explications principales dont voici l’une d’entre elle (link). Ce que j’aime dans ce sandwich c’est qu’il a une histoire, une origine et chaque ingrédient qui le compose est une recette en soit – à part le “swiss cheese” je vous l’accorde. No comment ! Je n’aime pas cette pâte gommeuse sans goût… contrairement au corned beef, à la choucroute et à la sauce russe (russian dressing).

Je connaissais le corned beef sous le drapeau mais ici il est préparé différemment. C’est de la poitrine de boeuf marinée durant 10 jours et coupée en très fines lamelles. C’est de la tuerie ! Voici une recette trouvée sur la toile. (ndlr : je ne sais pas si elle est bonne mais elle démontre la composition des ingrédients et la marche à suivre de la recette). Ce n’est pas de tout repos !

Entre les deux tranches de pain de seigle toastées et beurrées, vous placez trois centimètres de corned beef, une bonne dose de choucroute, le tout assaisonné d’une sauce à base de mayonnaise, ketchup et raifort.

L’accompagnement au choix est salade de pomme de terre, frites ou coleslow. J’ai opté pour la salade de pomme de terre. De plus, un quart de concombre mariné (pickle) m’a été servi. J’en salive encore.

Selon mon voisin de table, tout est bon chez Zaftifs. Je n’en doute pas après la dégustation de ce Reuben de rêve. Pour les gros appétits, mon voisin conseil de manger le the New Yorker.

Le service est impeccable. Tout le monde sourit, on vous remplit votre verre d’eau fraîche sans même vous le demander. La carte est variée et l’ambiance très sympathique. Les tableaux qui habillent les murs sont très colorés et très jolis. J’adore le style entre naïf, figuratif et expressionnisme. Les toiles sont grandes, comme la salle à manger. Le comptoir est très accueillant. Il donne envie de s’assoir et de discuter avec le personnel et les cuisiniers.

Le plus du restaurant est de m’avoir servi du vieux pain coupé à la trancheuse et toasté avec un humus onctueux et pleins de saveurs. Quelle magnifique idée ! Plutôt que de jeter votre vieux pain, coupez-le en fine tranche, toastez-le au four et faites-en des crostini. C’est nickel pour l’apéro.

J’aime ces découvertes où à partir d’un sandwich c’est toute une histoire de l’humanité qui se déguste.

website : www.zeftigs.com

 

2 Responses to Zaftigs à Brookline, MA

  1. Menal says:

    Génial. Je n’ai jamais mangé ça non plus mais je suis un grand client. Il faut dire que ce n’est pas très populaire chez nous, en fait. Ça commence à arriver maintenant avec des food trucks comme AB Pastrami. Je vais corriger ce manque lors de mon voyage prochain à N-Y. Merci à toi de me mettre en appétit de si belle manière!

    • Yann Kerloch says:

      Je tente d’obtenir une recette de corned beef. Je te la transmettrai dès que je la possède. Merci pour ton commentaire. A bientôt
      Si tu as besoin d’une ou deux adresses à NYC, let me know !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *